A Retinne, à votre domicile ou à distance

 

 

  • Facebook Social Icône

Le corps, par une manifestation (appelée aussi symptôme), nous informe continuellement des modifications à effectuer pour rétablir l’équilibre, la santé physique ou psychique. Cela voudrait dire que si l'on ressent consciemment ou inconsciemment une émotion/un sentiment, que celui-ci est répété et qu’il fait partie de notre « carte d’identité énergétique* », le corps physique ou émotionnel va s’exprimer par l’intermédiaire de la maladie. Par une simple prise de conscience et un travail au niveau des mémoires, les soins énergétiques faciliteront la guérison.

* Ensemble des expériences et mémoires, personnelles à chaque être, pas encore comprises, intégrées, dépassées.

Chaque sentiment est en relation avec une ou plusieurs régions du corps. C’est ce que nous développerons au cours des prochains articles. Actuellement, nous nous pencherons sur le sentiment de culpabilité.

Tout commence par une situation, un fait, un comportement, un choix, une décision, un acte, auquel on a pris part ou que l’on a n’a pas empêché, et dont on se tient pour responsable. Cette interprétation nous fait éprouver des ressentiments (regrets, remords,…)  qui masquent une non acceptation de la réalité.

Mais, sommes-nous réellement coupable ?

Imaginez la multitude de paramètres impliqués dans une situation ! Le nombre de personnes participant directement ou indirectement à la situation.                                                              

Voici un aperçu non exhaustif de différents paramètres : jours, heures, maturité, température, saison, éducation,  humeur, âge, sexe, lieu, pays, religion… Ces différents éléments présents ne pourront jamais vous responsabiliser à 100%. Nous pouvons avoir une part de responsabilité dans une situation mais n’oublions pas que cette partie continuera d’évoluer en fonction des différents paramètres impliqués.

Origine de la culpabilité ?

Nous pensons contrôler beaucoup de choses dans notre vie. C’est lorsque nous avons le sentiment d’avoir échoué que nous préférons nous sentir coupable, penser que nous avons fait une faute, plutôt que d’avouer notre impuissance.  Nous avons l’illusion de contrôler certaines choses mais nous ne contrôlons absolument rien !

Se culpabiliser n’apporte en aucun cas un bénéfice, une satisfaction, un plaisir ou un bonheur. D’ailleurs, votre corps physique, qui ne ment jamais,  vous fera savoir que ce sentiment est à 100% en dysharmonie avec votre nature profonde en vous informant de diverses manifestations physiques et psychiques émises par votre corps.

Ces manifestations, maladies ou symptômes en lien étroit avec le sentiment de culpabilité sont très nombreux :

- Toutes les maladies ostéo-articulaires

- Les douleurs articulaires généralisées avec une localisation préférentielle aux épaules, hanches et aux poignets.

- les déformations articulaires comme l’hallux valgus (oignons de pieds) en est un signe très caractéristique.

- Toutes les symptômes de la peau : acné, psoriasis, eczéma, lupus, rosacée, vitiligo,…

- Le foie est l’organe le plus sensible à ce sentiment. Cette sensibilité se manifeste de plusieurs manières : troubles digestifs et intestinaux, réveil nocturne entre 1 heure et 3 heures du matin, problèmes de peau,…

En fonction de votre patrimoine énergétique, c’est-à-dire en fonction des expériences antérieures, de leur intensité, des mémoires et des croyances, vous pouvez agir sur n’importe quelles souffrances et guérir des maux émotionnels et physiques.

  • Dans un premier temps, la prise de conscience est indispensable.

  • Ensuite, la 2ème étape est fondamentale et consiste à accepter la blessure comme une partie de soi-même, pour pouvoir libérer tous les sentiments bloqués. Si nous refusons la présence de notre souffrance, nous ne pouvons pas travailler à sa guérison.

  • Pour terminer, une fois la souffrance acceptée, l’étape suivante sera de se libérer du passé.

 

Tout est possible !

Les soins énergétiques vous aiderons à réaliser ces 3 étapes


A présent, vous pourrez identifier n’importe quelle situation en lien avec ce sentiment comme une possibilité de libération définitive et, par conséquent, une guérison sur le plan physique et psychique.