Le lâcher prise et le détachement

Imaginez que vous vivez pour la énième fois une situation où vous ressentez un sentiment d’injustice, de trahison ou de colère…

 

Vous avez deux possibilités :

- Soit vous continuez de croire que la situation et le sentiment qui y est rattaché vous appartient…

- Soit vous lâchez prise et accepter que cela se soit produit pour vous informer que vous pouvez transformer quelque chose en vous…

 

Si vous continuez de croire que la situation est arrivée par hasard et qu’elle est survenue uniquement pour vous embêter, vous continuez le combat car vous êtes toujours agrippés à la situation où à la personne. Dans ces conditions, vous continuez de créer, de nourrir la situation de diverses énergies qui ne font qu’amplifier et retarder sa résolution.

L’attachement génère des énergies telles que les peurs et vous pousse à vous poser un tas de questions dont vous n’aurez jamais les réponses. Il décuple la quantité d’informations que vous liez automatiquement à cet évènement qui aura inévitablement pour conséquence, une augmentation des probabilités de résolution.

 

Le lâcher prise et le détachement nous permettent de nous libérer émotionnellement et surtout énergétiquement  de ce qui nous encombre. Des liens, invisibles, établis par nos multiples pensées se créent entre les personnes et les situations. Ils finissent par parasiter notre champ énergétique et à envoyer des signaux de détresse vers notre physique et notre psychique, ce que nous appelons plus communément « maladies ».


Lâcher prise, c’est accepter la situation telle qu’elle est sans se poser de questions.

Lâcher prise, c’est lorsque nous réalisons que nous ne pouvons changer ni les événements ni les personnes et, que nous pouvons seulement changer notre façon de les percevoir.

Des moyens de « lâcher prise »

De plusieurs façons, mais la première et la plus importante est la prise de conscience.

Être conscient de nos émotions face à ce qui arrive et pouvoir les exprimer.

Être conscient de l’absurdité du contrôle sur ce que nous ne pouvons pas changer ou influencer.

Être conscient de toute la perte d’énergie et de bien-être que représentent le perfectionnisme et l’acharnement.

Être conscient que les sentiments réactivés lors de certaines situations, enclenchent aussi d’autres mémoires conscientes ou inconscientes, en lien avec d’autres réalités qui n’ont pas encore été transformées ou digérées.

Et donc, nous devons prendre conscience du poids énergétique mis en action lors de certaines situations !!!

Que vous l'aimiez ou pas...écoutez cet interview de Jean-Marie Bigard jusqu'à la fin !!

Un déclencheur du lâcher prise

Voici une solution qui semble facile mais qui demande un peu de pratique… Vivre le moment présent est un excellent déclencheur du lâcher prise. Cela nous fait automatiquement couper court aux pensées parasites provenant du passé avec ses mémoires ou du futur avec ses multiples potentialités.

Lâcher prise, c’est ne plus être cramponné à son « petit moi », ne plus être centré sur soi et être capable de se détacher. Le détachement c’est tout simplement dire oui à la vie, c’est d’accepter le réel sans condition, que cela nous plaise ou pas et surtout si les évènements ne dépendent pas de nous…En regardant de plus près, il y a quand même très très très peu de situations dont nous sommes réellement responsables !!!

Lâcher prise implique donc parfois de nous changer nous-même ou de nous accepter avec nos limites, nos valeurs, afin d’accepter les autres bien plus aisément.

A Retinne, à votre domicile ou à distance

 

 

  • Facebook Social Icône